Haut
Gauche Centre Centre Centre Centre Centre Centre Centre Centre Droit
Bas

Position (S)


Nous ne détaillerons pas ici les positions dites classiques, la plus célèbre étant la berceuse ou madone, en référence aux nombreuses illustrations de Marie allaitant Jésus.

A noter que sur ces images, le corps du bébé est complètement de profil, comme dans la position adoptée pour la prise d’un biberon.

Ces positions classiques ont l’inconvénient de ne pas tenir compte du confort de la maman.
La maman doit s’assoir bien droite, être maintenue en arrière, le bébé devant également être maintenu.
Le poids du bébé dans les bras de la maman est à considérer, surtout dans les premiers temps où les tétées sont longues.

Se développe actuellement la notion du « biological nurturing *» ou BN, que nous traduirons ici par Allaitement Physiologique (AP) ou par position "transat"....


Plusieurs études démontrent en effet que lorsque l’on de donne pas de directives aux mamans pour la « mise au sein », l’allaitement se met plus facilement en place.
Il s’agit plus ou moins de retrouver la position à la naissance, quand le bébé est simplement placé sur le ventre de sa maman.

Trop de technique n’aide pas.

Pour la position d’AP, seul le principe du « ventre contre ventre » est utilisé, le reste suit.

C'est d'ailleurs souvent la position adoptée par les mamans à la maternité, sur le lit incliné, plutôt que dans le fauteuil.

Cette position se résume ainsi :


-maman allongée sur le dos, légèrement surélevée (à son goût), peu vêtue (seins entièrement « libres »)
-bébé sur le ventre, allongé sur maman, également le moins vêtu possible, idéalement en couche, les bras de sa maman étant en berceau autour de lui.

Dans cette position, les réflexes naturels du bébé aident à la prise du sein, alors que dans les positions plus classiques, c’est souvent l’inverse.

De plus la gravité (le poids de son corps et de sa tête) aide dans cette position le bébé qui n’a pas besoin de « tenir » sa tête près du sein, et qui n’a pas besoin d’être maintenu. Il suffit que la maman place une main sous ses pieds, de plus cela aide au réflexe « main-bouche » mais aussi à l’ouverture de la bouche, la sortie de la langue et au fouissement.

Il n’y aucun danger que le bébé soit gêné pour respirer, alors que le nez semble « enfoui » dans le sein, les narines sont bien dirigées pour cela.



Le fait que les réflexes naturels donnent une extension de la tête aident dans cette position justement, alors que quand le bébé est en position classique, l’extension de la tête joue contre lui et l’éloigne du sein.

Les petits mammifères têtent sur le ventre, et cela leur permet de bouger la tête dans tous les sens, d’avant en arrière et de coté. Alors que le petit humain, avec la tête maintenue en arrière, ne peut bouger que latéralement.

Autre grand avantage de cette position, le dos de la maman n'est pas du tout tendu, pas de risque de courbatures.

Le seul inconvénient de cette position est qu’elle n’est guère praticable à l’extérieur, mais il s’agit ici surtout des tous premiers mois.

Le site de Suzanne Colson, initiatrice de ce concept.

Quelques photos d'un bébé tétant de façon "physiologique" ...., pas en position strictement AP, ici c'est plutôt en ballon de rugby, mais la position de la maman est totalement physiologique.

En position "transat", la maman serait un peu plus inclinée vers l'arrière et son bébé reposerait sur elle.

La position de la bouche et des mains serait identique.

lenny1

 

lenny2

 

lenny3

La position des mains en particulier sur cette dernière photo contribue vraiment au bon déroulement de l'allaitement, contrairement à beaucoup de positions latérales (madone classique, maman allongée sur le côté) dans lesquelles les bras sont souvent coincés et les mouvements des mains éloignent le bébé du mamelon.

 

Cliquer ici pour nous contacter.

Page mise à jour le 31/03/2012

visites depuis le 27/12/2009