Haut
Gauche Centre Centre Centre Centre Centre Centre Centre Centre Droit
Bas

Prise de médicaments

 

 La prise de médicaments par une maman allaitante reste actuellement un problème, alors que toutes les données sceintifiques sur le passage des molécules dans le lait maternel sont connues.

 En France, la prescription par le corps médical se fait habituellement avec l'apport du dictionnaire Vidal.

 Hélas dans ce document, élaboré par l'industrie pharmaceutique, apparait régulièrement la mention "en l'absence de données...l'allaitement est contrindiqué".

(curieux d'ailleurs que ce soit l'allaitement et non le médicament qui soit contrindiqué...)

 D'autres sources de documentation existent pourtant.

 Les professionnels de santé membres de Allaitement Informations utilisent règulièrement le dictionnaire de Thomas Hale "Medications and breastfeeding", dans lequel sont étudiés précisément le passage lacté, mais aussi la façon dont la molécule se comporte dans l'organisme, (pharmacocinétique), ses caractéristiques, ses indications en pathologie infantile....

 Le passage dans le lait dépend en partie du taux de métabolites actifs dans le sang de la maman, en partie de leur liaison aux protéines du plasma maternel. Cela explique qu'un taux beaucoup plus faible que celui du sang de la maman va se retrouver dans le lait...et encore ce lait va être digéré, les molécules ne vont pas passer directement dans le sang du bébé....

C'est tout à fait différent de ce qui se passe pendant la grossesse, le fait qu'un médicament soit ou non idiqué pendant la grossesse ne permet pas de déterminer s'il l'est aussi pendant l'allaitement.

 Un médicament existant sous forme infantile n'est bien sûr pas contrindiqué pendant l'allaitement.

 Très peu de médicaments sont contrindiqués pendant l'allaitement. Dans ce cas de figure, il est possible de seulement suspendre l'allaitement.

  Si un médicament s'avère contrindiqué, il est souvent possible d'en prescrire un autre de la même famille.

 Tout médecin prescripteur peut par exemple s'adresser au centre anti poison (coordonnées dans le Vidal) pour confirmer une prescription.

 Si vous rencontrez ce genre de souci, vous pouvez contacter l'association, par mail si ce n'est pas urgent, sinon par téléphone, les répondantes se mettront dans la mesure du possible en relation avec les professionnels de santé de l'association.

 

Cliquer ici pour nous contacter.

Page mise à jour le 18/06/2014

visites depuis le 14/07/2009