Haut
Gauche Centre Centre Centre Centre Centre Centre Centre Centre Droit
Bas

Comment saper la confiance des mamans.

Un document (15 pages reliées, sur papier glacé) généreusement distribué (salles d'attente, pharmacies...)

où se mélangent information et désinformation autour de l'allaitement, du sevrage et de l'alimentation artificielle.

 page de gardeSignesSevrage

 

Parmi les signes, on retrouve ceux que toute maman allaitante pourra reconnaitre chez son bébé allaité.

Implicitement, le lecteur comprend que la mère pourrait ne pas avoir assez de lait : "il a faim après la tétée", "il se réveille la nuit" (de faim), il s'intéresse à notre nourriture (ce que font tous les bébés, à un moment donné), "il réclame plus souvent"... Le laboratoire exploite ici le mythe de l'insuffisance de lait...(qui fait peur à toute maman allaitante).

Pourtant, il est tout à fait normal qu'un bébé allaité "réclame plus souvent" : notamment lors des "poussées de croissance" (ou "élans de développement"). Vers 3 semaines, 6 semaines, trois mois, beaucoup de bébés allaités se mettent à réclamer beaucoup plus souvent et il suffit de répondre à leur demande, tout simplement...Lorsque bébé est malade, il peut aussi réclamer plus souvent...

Il est parfaitement normal qu'un bébé ne fasse pas ses nuits, ou qu'il se réveille alors qu'il dormait toute la nuit...c'est notamment le cas lors de certaines de ses acquisitions (comme se retourner, la marche, la diversification...ou tout changement dans ses habitudes).

Effectivement, les bébés s'intéressent à leur environnement et notamment à ce qu'on mange...(surtout vers 5-6 mois). A partir de 6 mois, on peut donc leur faire goûter des aliments adaptés...(début de la diversification, ce qui n'implique pas un sevrage, au contraire, le lait maternel reste un aliment de premier choix qui occupe toujours une part importante de l'alimentation d'un bébé allaité).

Enfin, quel bébé n'a pas été, à un moment donné, "nerveux" ? Pour de multiples raisons d'ailleurs : coliques, fatigue, énervement...maladie... Quel bébé n'a pas pleuré, sans que l'on sache toujours pourquoi...est-ce alors une raison pour le sevrer ? Au contraire.

Toute mère qui traverse une période difficile de son allaitement (poussée de croissance, bébé maussade, bébé malade...bébé qui s'énerve au sein...), est amenée à se poser des questions, et douter...

Ce genre de message mine sa confiance en elle, en son allaitement et peut la conduire à donner un biberon (alors qu'elle souhaite allaiter).

 

Commentaire reçu sur l'adresse contact :

Bonjour,

 J’allaite ma 2e fille qui a 10 mois aujourd’hui (j’ai allaité l’aînée un peu plus d’1 an) et je tenais à vous féliciter pour votre site très intéressant !!

Je suis tombée en arrêt devant la brochure qui illustre « comment saper le moral des mamans ». Je l’ai eu entre les mains cette brochure, au moment de la naissance de ma grande, donnée par un pharmacien (et non une pharmacienne d’ailleurs) bien attentionné, prêt à me vendre toutes sortes de substituts à mon lait !!!

Eh non, elle n’a jamais pris un biberon et j’espère qu’il en sera de même pour ma 2e, qui prend la même voie !!!

Merci pour votre site et bravo encore,

Continuez, c’est d’utilité publique !! 

Cordialement, 

Sylvia

 

 

 

Cliquer ici pour nous contacter.

Page mise à jour le 14/07/2010

visites depuis le 19/02/2009