Haut
Gauche Centre Centre Centre Centre Centre Centre Centre Centre Droit
Bas

Les bienfaits du portage

Les bienfaits pour bébé

Pour bébé, le portage permet :

"L'enfant obéit à son instinct d'aller vers l'inconnu pour autant que le connu lui est assuré." Marie-Thérèse Ribeyron, Au commencement était la peau (Guide Ressources, vol.7, no. 4, 1991)

"Le [bienfait le] plus évident, qui crève les yeux (ou plutôt qui ne crève pas les oreilles !), c'est que les enfants portés crient moins que les autres. Non pas tant que leurs pleurs soient calmés par le portage (quoique cela arrive) que parce qu'ils n'ont pas besoin de pleurer : le contact étroit avec l'adulte fait que ce dernier est tout de suite averti des besoins du bébé et peut les satisfaire sans attendre.
Une étude parue dans Pediatrics en 1996 a confirmé cette évidence : chez la centaine d'enfants observés, le portage réduisait les pleurs et l'agitation de 43 % le jour et 51 % la nuit." Claude Didierjean-Jouveau - (extrait de Allaiter aujourd'hui de Juillet 1999)

 Cuisine

"Un petit porté activement s’accroche avec tout son corps cuisses écartées et relevées. Le bassin, les hanches, la colonne sont bien placés, le dos naturellement arrondi et la tête est spontanément soutenue par un enfant qui acquiert graduellement et rapidement le contrôle des mouvements de son corps, en relation avec ceux du porteur. Il apprend à connaître son corps et à l’utiliser dans un contexte motivant par les stimulations qu’il lui offre et sécurisant par l’enveloppe que constitue le porte bébé. Les situations d’apprentissage qui se présentent le renforcent dans sa sécurité. Il est accompagné dans les situations nouvelles."
Ingrid van den Peereboom, Peau à peau.

 

 "Lorsqu’il dort paisiblement, il ne s’en rend pas compte car son cerveau n’analyse pas les perceptions, mais dès qu’il s’éveille, il est submergé de sensations olfactives, tactiles, kinesthésiques (ressenti du mouvement et de l’espace), auditives et visuelles qui, du moins au début, ont de quoi l’impressionner. Donc, il pleure, il appelle, il s’agite. Nous disons de lui qu’il a «faim», ce mot évoquant pour nous l’urgence de lui fournir de la nourriture. Or, l’urgence pour ce nouveau-né, c’est d’abord de retrouver ses repères: une présence, des odeurs et des voix connues, les bras de sa mère ou de son père." Ingrid Bayot, Formateur agrée à l’institut Co-naître - extrait de "Parents futés, bébé ravi"

Cette stimulation « aide les bébés a mieux respirer, à mieux grandir, régule leur physiologie et améliore leur développement moteur » (Sears, 2001).



Les bienfaits du portage pour le porteurDelRomain

La suite : Comment porter son bebe

Cliquer ici pour nous contacter.

Page mise à jour le 05/03/2014

visites depuis le 01/01/2007