Haut
Gauche Centre Centre Centre Centre Centre Centre Centre Centre Droit
Bas

Foire aux questions

Le portage n'est-il pas néfaste pour le dos du porteur ?

C’est vrai, pour certains porte-bébés (voir la page "quelques porte-bébés") que l'on trouve le plus souvent dans le commerce, où, suspendu, ballotté, peu solidaire du corps du porteur, le bébé pèse davantage et déplace le centre de gravité du porteur vers l’avant. Le porteur a donc besoin de compenser et se cambre ou "tire" sur son dos.croiséDosAssis

Avec une écharpe et un bébé bien installé et correctement serré, cet inconvénient n’existe pas, même pour un portage de très longue durée (car bébé fait littéralement corps avec son porteur). C'est le mode de portage le plus respectueux pour le corps du bébé mais aussi pour celui du porteur. Porter correctement un nourrisson en écharpe sollicite d'ailleurs bien moins le perinée d'une jeune maman que de pousser une poussette (ou que de le porter dans une coque à bout de bras).

Les autres systèmes (sling, porte-bébé chinois) offrent la possibilité d'un serrage correct et d'un portage haut, mais le poids de l'enfant est tout de même moins bien réparti qu'avec une écharpe, en particulier dans le cas du sling. On peut donc porter son enfant avec ces dispositifs sans solliciter son dos, mais pour des durées plus courtes. 

 

Cela ne va-t-il pas le rendre capricieux, dépendant ?

C’est tout le contraire qui va se produire, l’attachement étant source d’autonomie.

exploration En effet, c'est une fois que tous ses besoins d’attachement sont comblés, qu'il se sent en sécurité, que l'enfant est alors le plus apte à se détacher de sa mère, et partir explorer le monde extérieur.

 Dans toutes les sociétés où les bébés sont beaucoup portés, on constate qu’ils ne deviennent jamais des « enfants rois » tyranniques et ils sont généralement plus autonomes que nos enfants européens ou américains plus habitués à un maternage distal:

"Les anthropologues et les voyageurs se sont toujours étonnés de ne jamais entendre de pleurs d'enfants chez les autochtones [...] où les bébés sont portés constamment contre la mère. Celle-ci allaite son bébé sur demande, le garde accroché au sein ou dans ses bras, le couche avec elle jusqu'à ce qu'il décide de partir explorer le vaste monde. Leur besoin de contact satisfait, les bébés n'ont pas besoin de signaler leur désarroi et leur détresse par des cris. En grandissant, ces enfants ne restent pas collés à leur mère, ne pleurent pas avant de s'endormir. Ils sont capables d'entrer en véritable relation avec les autres. Ce sont les enfants magiques décrits par J. C. Pearce."  Marie-Thérèse Ribeyron, Au commencement était la peau (Guide Ressources, vol.7, no. 4, 1991)

 

Dans l'écharpe, son dos est tout arrondi, ce doit être mauvais!

Comme on l'a vu dans la physiologie du bébé , lorsque l'écharpe est bien installée avec un serrage raie par raie pour un maintien uniforme, la courbure physiologique de la colonne vertébrale du bébé est respectée. Cette courbure est normale, il lui faudra environ 1 an pour redresser sa colonne. Il en est d'ailleurs de même pour un enfant plus grand qui dort, ses muscles se relâchent et la colonne s'arrondit dans l'écharpe qui maintient l'enfant depuis le creux de ses genoux jusqu'à ses oreilles.

 

Ne risque-t-il pas de ne plus pouvoir respirer ?

Les porte-bébés homologués doivent assurer que le bébé peut respirer même s’il a un pan de tissu sur le visage. De plus, l’air circule entre le porteur et le bébé, avec un portage réalisé correctement, il n’y a aucun risque d’étouffement.

 

Mon bébé ne risque t-il pas de tomber ?

Avec un bon porte-bébé correctement installé, le bébé ne peut absolument pas descendre de l’écharpe: il n’y a pas «sortie de secours». C'est en pratiquant soi-même un nouage que l'on peut le mieux en juger.

Si c'est un point qui vous inquiète, il peut être bon de poser cette question lors d'un atelier portage et d'apprendre à vérifier votre noeud une fois le nouage réalisé. 

 

Comment démarrer le portage ?

atelier1 Allez y doucement, faites plusieurs essais lorsque vous vous sentez en confiance et que vous avez le temps, faites vous aider si nécessaire. La présence d’un canapé ou d'un lit peut être utile. Pour vérifier le nouage les premières fois, on peut utiliser un miroir.

Vous avez le droit d’être maladroit au début, mal à l’aise… il y a un temps pour apprivoiser le système, l’écharpe, ses nœuds… Ne vous découragez pas. On peut comparer l'apprentissage de l'écharpe à celui du nouage des lacets. Cela nous semblait peut-être très compliqué la première fois, puis, à force d'entraînement, nous avons bien réussi Smile.atelier2

Il n'est pas rare que les premières fois, le bébé s'énerve ou pleure. C'est pour lui aussi, quelque chose de nouveau et lui parler pour le rassurer peut aider, ou une autre personne à vos côtés peut le distraire. Dans ces cas là, il est bon d'essayer quand même de terminer son nouage pour pouvoir ensuite faire quelques pas avec son bébé dans l'écharpe, lui proposer le sein, ou le bercer pour lui montrer que finalement, ça valait bien le coup.

Le meilleur moyen de se lancer dans l’aventure est encore d’assister à des cours sur le portage et de voir d’autres parents porter leurs bébés et d’essayer en leur compagnie.

Pour plus de renseignements, vous pouvez nous contacter. L'association propose des ateliers de portage en Moselle et il en existe un peu partout en France .

 

La suite : Liens et boutiques

Réagir à cet article.

Page mise à jour le 06/12/2009

visites depuis le 01/01/2007